La Transition, une utopie neuve

Cela faisait longtemps qu’aucune utopie neuve n’avait eu droit de cité aussi bien dans des universités que dans des potagers, dans des bureaux d’innovation technologique, que dans des séminaires philosophiques sur l’Anthropocène (*)

 
Il est des mots qui semblent capter l’esprit de l’époque. Le terme de transition est de ceux-là. Trans-ire, c’est « aller au-delà », à la recherche d’un nouvel  imaginaire du changement et cela implique de chercher à comprendre quel progrès doit être défendu aujourd’hui.


C’est  fondamentalement une démarche « évolutionnaire » très différente d’une démarche « révolutionnaire » : non pas rompre radicalement avec le passé mais intégrer et dépasser les évolutions précédentes.
Elle pose des questions fondamentales : quelle prise peut-on avoir sur l’évolution humaine ? Que faut-il changer pour que tout ne change pas à notre détriment ?

La transition est une transformation réfléchie qui se veut mature, pacifique et pragmatique. Ouaikeup ! entend contribuer pleinement à cette transformation.

 

(*) Pascal Chabot – L’Age des Transitions