Comment je suis devenu ami avec une forêt !

Peut-être avez-vous déjà entendu parler des bains de forêt ? C'est en effet devenu très tendance mais je veux vous parler ici d'une expérience tout à fait différente : comment moi, plutôt urbain et attiré par la mer, j'ai fait ami-ami avec une forêt !

 

 

Cela se passe lors d'une retraite de dix jours en plein massif de la Chartreuse dans laquelle je me suis embarqué après avoir vu une simple vidéo de  Jamie McHughes , un extraordinaire enseignant californien d'une approche qu'il a appelée "Somatic Expression". 
Celle-ci combine l'utilisation de la respiration, de certains sons, de différentes formes de contact, du mouvement et de l'immobilité - les "cinq technologies somatiques essentielles" comme les nomme Jamie – pour développer de nouvelles façons de ressentir et de percevoir et approfondir notre relation avec nos paysages intérieurs et extérieurs.

 

 

Au deuxième jour de la retraite, nous faisons le matin quelques exercices de méditation suivis de l'utilisation de sons simples puis nous voilà lâchés avec notre piquenique en pleine forêt avec mission de trouver notre place dans cette forêt et de commencer à communiquer avec les éléments autour de nous. Bref moment de panique !

 

Je m'enfonce bravement dans la forêt , des grands pins plutôt sombres , quelques rochers moussus , le silence et  quelques rayons de soleil qui heureusement me réchauffent un peu … Je m'assoie pour faire les pratiques indiquées  puis, au bout d'un moment, j'avise un rocher plat et un peu incliné. Je m'approche et j'expérimente de m'y coller à plat ventre les bras pendants au-dessus du vide ; curieusement je m'y trouve bien,  je ne sais pas,  la bonne inclinaison, un peu de mousse réchauffée par le soleil, une sorte d'abandon me gagne ... C'est comme si ce rocher m'avait toujours attendu, comme une sorte de complicité souriante et amicale!
Je savoure un long moment puis je me laisse glisser au pied du rocher dans une sorte de sillon délimité par les racines d'un grand hêtre rempli d'humus et de feuilles qui s'avère tout aussi doux et accueillant … Je m'étends et m’enfouis presque dedans; je me recouvre de feuilles mortes et là tout à coup j'ai l'impression de vivre comme une sorte de mort : mon corps retourne à la terre , il appartient à la terre et c'est très paisible, très doux. J'ai complètement oublié ce corps qui est posé là tranquillement ,  je flotte…
Je suis tiré de cette longue rêverie par le miroitement des feuilles tendres au-dessus de moi qui jouent avec les rayons du soleil – je suis un gisant baigné par des lumières de cathédrale. Je ne fais plus qu'un avec cette forêt enchantée qui m'accueille avec une telle splendeur – je ressens au plus profond de moi l'intelligence qui compose cette scène et la magnifie, cette intelligence qui est la forêt et qui est moi aussi. Non seulement j'ai trouvé ma place mais je suis devenu profondément ami avec une forêt … !

 

 

 

Certes me direz-vous, de nombreuses personnes ont ce type d'expérience, ce sentiment "océanique" de faire corps avec l'univers et c'est  tant mieux, mais le plus extraordinaire c'est que tout au long des dix jours de cette retraite avec Jamie , le miracle s'est reproduit encore et encore.
Les "technologies somatiques" que propose Jamie McHughes développent en effet de manière étonnante la pleine conscience et ouvrent les portes de la perception vers l' intérieur comme vers l'extérieur.
Elles sont pour moi le chaînon qui manquait entre la méditation de pleine conscience , le mouvement libre et l'écopsychologie. Et  tout cela est de surcroit paisible, joyeux , beau et immensément poétique.

 

Jamie est l'une de ces rares et précieuse personnes qui inventent les nouvelles formes d'expérience et de récit dont nous avons tant besoin pour nous régénérer et régénérer le monde.
Si vous en avez l'occasion faîtes une retraite avec lui (il revient mi Mai dans la région grenobloise) ou venez assister au stage qu'il donnera pour Ouaikeup du 29 au 30 mars 2020 près de Toulouse.

Eric Sanner

Écrire commentaire

Commentaires: 0